Astuces & Conseils

en route vers la piscine ecoresponsable

Respect de l'environnement et maîtrise des coûts deviennent le crédo des pisciniers. Qu'il s'agisse de bassins à construire ou à rénover, de nouveaux équipements et modes de fonctionnement visent à réduire leur impact énergétique.


Dans le marché dynamique de la piscine, en hausse de 20 % en 2016, la révolution du durable est à l’œuvre. En trente ans, le volume d’eau a été divisé par trois, la consommation d’énergie annuelle nécessaire à la filtration, par quatre, et celle destinée au chauffage, par neuf.

 

« Moins d’eau, c’est aussi moins de désinfection, moins de traitement et plus d’économies d’énergie. D’où l’abandon du grand bassin de 12 mètres par 6 avec 130 m3d’eau au profit de plus petits modèles bien équipés, moins énergivores, de 8 mètres par 4 avec 40 m3, voire de 6 mètres par 3, en deçà de 30 m3 », explique Gilles Mouchiroud, responsable de l’audit chez Desjoyaux Piscines.

Plus question non plus de renouveler systématiquement chaque année l’eau du bassin. « L’hivernage actif s’effectue désormais sans abaisser le niveau d’eau, évitant ainsi de le remonter au printemps. Il suffit, durant la basse saison, de laisser tourner un peu la filtration. Résultat, on perd moins d’eau, et, au moment de la remise en service, plus besoin d’une abondance de produits de traitement » poursuit-il.

 

En cas de chauffage de l’eau, il conviendra de limiter l’évaporation, et donc la perte d’énergie, en mettant en place des équipements qui recouvrent le bassin, comme les couvertures à bulles ou à barres, les volets automatiques, les abris…

 

Enfin, l’utilisation d’un robot qui nettoie le fond de la piscine automatiquement, et facilite par la même occasion la filtration, permet de préserver la qualité de l’eau.

Lire la suite de l'article

Paiement SÉcurisÉ

retrait

gratuit

LIVRAISON

OFFERTE

Service

Client

Desjoyaux Gresivaudan

gresivaudaN

  • Facebook Social Icône

© 2017 Les Arts d'Eau | Créé par Mixmarketing